Conférence « L’éveil cathare » donnée le 15 septembre à L’Étoile Alchimique de Parigné l’Évêque.

 

1- Contexte historique et religieux

Au moment où L’Église catholique entame un renouveau avec la réforme grégorienne et institue de façon précise, dogme et sacrements (XIIe), au moment où la population s’accroît ainsi que la ferveur religieuse, au moment où vont démarrer la construction d’abbayes et de cathédrales, un groupe de chrétiens appelés par la suite « cathares » va se différencier de cette Église.

Cette opposition va s’inscrire du XIe au XIIIe siècle, sur le pourtour nord de la Méditerranée, de la Bulgarie à la France en passant par l'Italie, mais aussi dans le nord de la France et en Allemagne, puis en Angleterre et en Espagne.

 

La première croisade pour libérer les lieux saints fermés par les Turcs, s’ébranle en 1095. Ils vont vivre de rapines et parfois de massacres avant de se faire eux-mêmes massacrer par les Turcs, (entre 15 000 et 100 000 selon les chroniqueurs) puis une deuxième vague partira en 1096. Pendant 200 ans, d’autres croisades suivront. La 8e aura lieu en 1267. Le roi Louis IX y trouvera la mort..

 

En 1180, Le roi Philippe Auguste, va entreprendre de reconquérir les territoires occupés par les Anglais, soit la moitié ouest de la France.

 

En 1207, la croisade contre les Albigeois est instituée par le pape Innocent III. Des bûchers sont allumés dans toute l’Occitanie (Midi-Pyrénées et Languedoc).

En 1231, mise en application des tribunaux de l’inquisition par le pape Grégoire IX.

16 mars 1244, fin du siège de Montségur, bastion de l’Église cathare. Environ 200 Cathares sont brûlés vifs plutôt que d’abjurer leur foi.

 

2-L’Église cathare

Ils se voulaient les successeurs des premiers chrétiens et vénéraient l’Évangile de Jean. Tournés vers l’Esprit, ils cherchaient à s’épurer des désirs matériels par un comportement ascétique (jeûne, chasteté, abstinence, pauvreté, pénitence). Ils pratiquaient les vertus d’amour, de bonté, de justice, de loyauté et de vérité (refus du mensonge et du serment). Ils prônaient le contact direct à Dieu tout comme le firent plus tard les Protestants. Ils étaient végétariens et refusaient de tuer les animaux, ils étaient non-violents. Et surtout, ils priaient Dieu.

Tout comme l’ont fait avant eux, une longue suite de mouvements religieux, ils ont séparé l’Esprit de la matière et établi un principe du Bien opposé à un principe du mal. Ce faisant, ils  reprirent les idées du Gnosticisme (IIe), du Manichéisme (IIIe), du Paulicianisme (VIIe) et du Bogomilisme (Xe). Ils ont emprunté des connaissances à l’Origénisme (IIIe) et à la Gnose chrétienne.

 

Un sacrement principal, le Consolamentum ou baptême d’esprit était donné à ceux qui voulaient devenir chrétiens, aux parfaits et aux mourants.

« Je donne ma foi à Dieu et à l’évangile. Je promets de ne jamais mentir ni faire de serment, de renoncer à l’acte de chair, de ne jamais tuer d’animal ni manger de chair, de ne rien faire sans dire l’oraison, de ne jamais voyager ni manger sans compagnon. De ne jamais trahir la foi, même sous la menace de mort par l’eau ou par le feu. »

Une bénédiction, le Melioramentum, était donnée par le Parfait ou la Parfaite chaque fois qu’il ou elle croisait un simple fidèle, assortie de la phrase rituelle :

« Que Dieu vous bénisse. Qu’il fasse de vous un bon chrétien et vous conduise à bonne fin »

 

3-Divergences frontales avec l’Église catholique

Rejet de tous les sacrements, d’une partie de l’Ancien Testament et de la croyance en la résurrection dans un corps de chair. Les Cathares croyaient à la réincarnation.

Refus de vénérer la croix vue comme un instrument de supplice et les reliques vues comme moyen d'augmenter les profits. Refus de payer la dîme.

 

4-Catharisme et actualité

Les valeurs spirituelles des Cathares correspondent aux valeurs prônées par la spiritualité universelle qui déborde le cadre strict des religions. Cependant, comme ils ne connaissaient pas la notion d’énergie, il leur était difficile de relier la matière à l’Esprit.

 

14-Com 17 Fondation du Temple

L’apparition du Catharisme a dérangé. Un pouvoir alchimiste fait évoluer et devenir initié ; il fait comprendre la Lumière et devenir Cathare. Il enracine dans les êtres les fondations du Temple voué à l’Esprit. Le divin transforme les humains et les fait naître spirituellement. C’est l’avènement de la première alliance…

 

19-Com 42 Communauté des Cathares

La communauté des Cathares est présente, elle parle de Dieu et enseigne l’harmonie. Apprenez au monde à utiliser l’amour qui est un précieux trésor spirituel. Nous savons votre mission de connaissance. Utilisez l’amour. Appelez ces messages afin qu’ils dégagent la vue de ceux que la mort effraie.

 

« Les Cathares avaient une philosophie qui les a menés vers une grande sagesse, une grande compréhension de l’être, un grand respect, et beaucoup d’Amour. (Nous parlons de philosophie parce que ce mot correspond plus à la réalité). Ils mettaient beaucoup d’Amour dans leurs comportements, ils pratiquaient beaucoup l’entraide et, du fait que leur philosophie ne correspondait pas aux croyances de leur époque, ils gênaient énormément les religions. »

(Monique Mathieu, site http://ducielalaterre.org )

 

« Les Cathares, les « Parfaits », étaient bien évidemment tellement en avance sur leur temps ! Vous qui nous écoutez ou nous lisez pourriez être Cathares, vous pourriez faire partie des Parfaits parce que votre conscience s’est ouverte, parce que vous respectez l’autre, parce que vous avez conscience de ce que vous devez faire et ne pas faire, parce que vous avez, au plus profond de vous-même, la grande volonté d’avancer dans la Sagesse et dans l’Amour. » (Monique Mathieu, site http://ducielalaterre.org )

© 2016 par Odile Ladoux. Créé avec Wix.com